Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

Nos Actions - Projets Humanitaires

La « Tzedaka » est l'une des principales valeurs du judaïsme. Aider les moins nantis, les malades, les personnes âgées et aider son prochain lors de catastrophes fait partie de notre façon de vivre. Le concept de solidarité était et est la « raison d'être » de notre organisation, le B'nai B'rith.

Pour arriver à une meilleure organisation de communication et de circulation des informations entre les Loges d'Europe Centrale et d'Europe de l'Est d'une part et de l'Europe de l'Ouest d'autre part, en 1997 nous avons créé le Comité pour l'Europe Centrale et l'Europe de l'Est. Les informations sur les priorités, activités et besoins des Loges pouvaient être suivis et diffusés aux autres Loges en Europe de façon plus efficace.

En 1999, le Gouvernement des Pays Bas, par le biais du Ministère de la Santé, des Services Sociaux et du Sport, ont proposé le soutien du Fonds d'Aide des Persécutions Nazies aux survivants en Europe Centrale et en Europe de l'Est. Le B'nai B'rith Europe a introduit une demande de subsides et a obtenu 1.2 million de US$ pour des projets humanitaires dans six pays : l'Ukraine (Kiev et Lviv), la Roumanie, la Russie (St. Petersburg), la Lettonie et la Lituanie : nous avons pu subsidier une aide alimentaire et médicale dans ces pays. En Hongrie le projet financé se rapportait à la rénovation du centre pour les malades mentaux adultes.

Le Projet « Grand Parents Adoptifs » en Roumanie est en cours depuis 2002. Deux bénévoles de la Loge du B'nai B'rith à Bucarest (Forum Dr. Moses), en coopération avec les services sociaux juifs ont établi une liste des personnes âgées et malades de la communauté juive. Ces personnes vivent seules, chez eux, et ne reçoivent aucune aide d'autres organisations. Leurs revenus mensuels s'élèvent à des montants entre 30 et 50 Euros. De cette somme ils ne peuvent pas payer leurs loyers, l'électricité, la nourriture, les médicaments et une aide- ménagère dont ils ont grand besoin. Chacun d'entre eux est soit handicapé physique ou mental. Les bénévoles locaux rendent visite à chaque personne qui est sur la liste, tant à Bucarest que dans les provinces, et rédigent un dossier socio-médical mis à jour deux fois par an, juste avant que leur soit remis notre aide financière. Nous envoyons cette aide en deux parties : une fois dans le courant de l'été et une fois au cours de l'hiver, à raison de € 180 par personne soit un montant total de € 360 par an et par personne. Les coûts de fonctionnement sont maintenus à un minimum de € 10 par an et par personne. Au cours des 11 dernières années, nous avons aidé une moyenne de 125 personnes par an (360 € x 125 personnes = 45.000 € par an x 11 ans) pour un montant total de € 495.000.

Le Financement de la Maison de Retraite Juive à Bucarest est sous la responsabilité de la Fédération des Communautés Juives de Roumanie. Depuis que le gouvernement et le Joint ont considérablement réduit les subsides au secteur social, la maison de retraite juive peut à peine couvrir ses frais. Ils sont de ce fait de plus en plus dépendants des donateurs de l'Ouest. Au cours des années, ils ont eu besoin de notre aide pour payer les langes pour les résidents adultes incontinents alités (6.750 langes pour un montant de € 2.525) ; la rénovation de la cuisine kasher (1.700 € +698 € pour un hachoir industriel = 2.398 €) ; du linoléum pour 10 chambres (3.350 €) ; une porte thermique (550 €) et une fenêtre thermique (365 €) ; 1 repas chaud sur une table roulante chauffante (1.300 €) ; 10 matelas orthopédiques (670 €) ; des colis de Pessah (1.143 €) ; la rénovation et la peinture de 11 chambres (825 €) ; des articles pour les pauses café pour un an et la décoration de la salle commune (540 €). Au total, nous avons apporté une aide de 13.666 €.

Le Centre Médical, Bucarest, a les mêmes problèmes que la maison de retraite. Nous les avons aidés en finançant une partie de l'équipement du service d'ophtalmologie et de stomatologie ainsi que des médicaments et des vitamines pour une valeur totale de € 2.300.

La Loge de Bucarest, Dr. Moses Rosen, a reçu une aide financière de la Loge Hilleel d'Amsterdam et de France pour aider les nécessiteux pendant les fêtes de Pessah (colis alimentaires) et pour organiser des pique-niques pour les résidents ambulatoires de la maison de retraite.

BULGARIE

A la fin des années '90 nous avons financé du mobilier pour la maison de retraite Juive à Sofia. En 1998-99 nous avons apporté de l'aide pour financer une transplantation de moelle épinière pour un enfant qui souffrait de leucémie. La transplantation a eu lieu à Jérusalem à l'Hôpital Hadassah. Ces dernières années, nous apportons de l'aide pour financer un projet d'éducation de la Shoah dans les écoles secondaires réalisé par la Loge Carmel à Sofia.

Article par Erika van Gelder
A l'ouest, nous parlons de notre qualité de vie. En Ukraine, à la fois à Kiev et à Lviv, nous devons parler de survie. La situation des pauvres fend le cœur.

Nous nous concentrons sur deux points – l'alimentation et les médicaments et  nous devons faire face à des problèmes journaliers.

Lire la suite...